LES MARDIS À PARIS
les mardis à paris

SORTIR DE CERGY

Proposer de nouveaux rendez-vous, ce n’est pas oublier les anciens. Ce n’est pas négliger notre histoire. C’est plutôt élargir nos opportunités. Faire ce que l’on ne peut pas faire à Cergy. Voir ce que l’on ne peut y voir : débattre à Paris pour cerner de nouveaux enjeux et convaincre de nouveaux invités. C’est aussi permettre à un autre public, curieux mais moins habitué de nous connaître et de profiter des rencontres que offrons. Sortir de Cergy, c’est finalement poursuivre une même mission, mais un peu plus loin de notre maison.

NOTRE AMBITION

Les Mardis à Paris sont la réalisation de notre ambition plus lointaine. Nous réunissons, autour d’un thème que l’on décline, plusieurs invités, pour nous donner à penser sous différents angles. Le thème est d’actualité, il fait débat, il interroge. Nous avons alors besoin d’yeux aiguisés pour nous emmener plus loin. Les Mardis à Paris sont une journée de débats au coeur de la capitale, toujours gratuits et ouverts à tous. Autour de tables rondes, nos intervenants n’hésitent pas à faire examen de leur propre pensée, en voyant leurs homologues avancer d’autres arguments. Pour mieux voir, pour mieux nous faire voir. Pour chercher cette vérité.

LA LIBERTÉ : POURQUOI CE THÈME ?

Soulever la question qu’est-ce que la liberté semble une entreprise désespérée” s’exclamait Hannah Arendt dans La crise de la culture. Pour cette édition des Mardis à Paris, nous souhaitons relever ce défi. 

Après une crise du Coronavirus qui a ravivé la question d’un souverainisme et d’une protection, idées chères aux opposants de Maastricht parmi lesquels les Chevènement ou Pasqua se levaient contre l’hydre libérale, la liberté économique fait débat.

Dans un contexte où Nicole Belloubet relâche, pour raisons sanitaires, des condamnés pour djihadisme, et où son successeur se fait acclamer par les détenus lors de son passage en prison, que penser de l’idée que se fait le système judiciaire français de la liberté ? 

Alors que la France connaît cet été un épisode particulièrement violent qui s’acharne contre des innocents, le traitement médiatique qui lui est réservé est quant à lui variable selon les médias, par peur de stigmatiser. Comment comprendre ces différences ? En d’autres termes, est-on toujours aussi libre de tout dire aujourd’hui en France ? Une vérité vaut-elle un silence ? 

Prenons du recul, analysons notre liberté, son évolution et son intérêt aujourd’hui. Mettons-nous en quête de son actualité.