OLIVIER VÉRAN

MINISTRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ

23 MARS 2021

Présentation : Clément SIMON et Jean-Baptiste PETIT

Interview : Elsabé PISANO et César BERNARD

Alors qu’un tiers du pays vient d’être reconfiné, la stratégie vaccinale devient cruciale pour le gouvernement. Pourtant, la France fait pâle figure lorsqu’on observe le rythme de vaccination : seul 8% de sa population est vaccinée, contre près de 40% pour le Royaume-Uni. En retard et sous le feu de polémiques, voilà comment pourrait se résumer la situation française aux différentes étapes de la crise sanitaire. La dernière polémique en date, un confinement non-confinement en plein air.

 

Emmanuel Macron récuse le terme confinement pourtant utilisé par Jean Castex un jour avant. Gabriel Attal fait le service après-vente nuançant ce terme et nous invite à « faire dehors tout ce qu’on peut faire dehors ». Pourquoi avoir attendu autant avant de comprendre que les contaminations sont plus faibles en extérieur ? Puis il fallait une attestation pour s’autoriser soi-même de sortir de chez soi dans un rayon de 10 kilomètres alors que c’était autorisé de manière illimitée. Machine arrière du gouvernement un jour après, changement d’attestation. Pourquoi ne pas avoir réfléchi à la présentation d’un justificatif de domicile en premier lieu ? Le bon sens.

En attendant, saturation en réanimation, les 12 000 lits annoncés par Olivier Véran en août ne sont toujours pas disponibles et « quand bien même nous aurions 100 000 lits de réanimation, nous devrions prendre des mesures de la nature de celles que nous prenons » a conclu Jean Castex. Donc même avec plus de lits de réanimations, soit la seule variable utilisée par le gouvernement pour justifier les restrictions, rien n’aurait changé. Effrayant argument. Puis, Olivier Véran fait la promotion des vaccinodromes : il expliquait deux mois auparavant qu’ils étaient inutiles et ne conviendraient pas. L’Allemagne avait prévu la logistique de ces centres avant même l’arrivée de vaccins en novembre. Tout ceci témoigne d’une bureaucratie extrême, d’une navigation à vue et d’une déconnexion totale. Au moins, le gouvernement a dévoilé un nouveau slogan « Dedans avec les miens, dehors en citoyen », accompagnée d’une liste de « je dois, je ne dois pas » : « éviter de manger dehors si je ne suis pas seul », et j’ai le droit de « me retrouver dehors avec des amis, mais six maximum ». A chaque phase sa communication hors-sol.

 

REVOIR